Articles

La chasse aux promotions

promotion
Nous avons souvent les même produits de grande consommation : café, thé, yaourt, pâtes, eau, …

Ces produits pèsent lourd dans notre chariot de la semaine, et donc sur notre budget.

Aussi, à fairedeseconomies.fr, nous encourageons la démarche « achat d’opportunités ».

Kesako ?

Très simple, très rentable : acheter en quantité « importante » des produits de tous les jours, lorsque le prix est très intéressant. C’est à dire en prendre par exemple pour 2 mois de consommation.

Pourquoi ? Parce que les promotions deviennent de plus en plus intéressantes avec la guerre des prix entre les hypermarchés. Les économies générées, sur des achats réguliers, sont énormes.

Quelques exemples relevés sur 12 mois pour illustrer l’intérêt de cette stratégie.

ArticlePrix moyen 2013Prix moyen en promotionPrix promo le plus bas constaté
Café Carte noire 2x250g6,20€4,37€2,51€
Volvic 6 x 150cl2,96€1,78€1,17€
Kellogs Frosties 600g3,24€2,03€1,50€

Le record 2013 ? le dentifrice Oral B pro-expert multi-protection 2 x 75ml : prix moyen 6,24€, prix promo le plus bas constaté 1,92€. Résultat : nous achetons 3 lots de 2 dentifrices à un prix moins cher qu’un seul lot !

Les données complètes sont disponible sur le site de 60 millions de consommateurs.

Comment mettre en place cette stratégie pour faire des économies ?

1. Listons les produits que nous achetons régulièrement

2. Notons le prix habituel que nous payons, et le prix le plus bas que nous ayons jamais payé sur une feuille, un fichier excel, une application sur le smartphone, …

3. Regardons les prospectus que nous recevons à la maison:

  • Les produits précis que nous achetons régulièrement
  • Jetons un oeil sur les marques concurrentes en promotion, spécialement si elles sont mise en avant (photo plus grosse). La fidélité aux marques à des limites…
  • Décidons si une offre est intéressante. Attention pour les opération 1 acheté, le 2ème à moins 50% par exemple, vérifions bien que le prix unitaire n’est pas supérieure à un prix promo normal. Sinon à quoi bon acheter en lot ?

Connaissons bien le calendrier des grosses opérations promotionnelles, où nous devons être très concentré 🙂

Les hypermarchés ont pratiquement tous leur anniversaire sur le mois d’octobre. Plus les anniversaires magasins bien entendu. Ils adorent ce thème très porteur pour le chiffre d’affaires.

Chaque enseigne a ensuite d’autre rendez-vous très fort. Par exemple les 15 jours hallucinants Carrefour fin mai, l’opération gros volume Cora en septembre.

Et au drive, est-ce que j’aurai les mêmes promotions ?

Et bien, pas exactement. Les drives cherchant encore leur modèle économique, il est donc clair que nous n’y trouverons pas 100% des meilleures affaires. Des chiffres ? D’après une étude que vous trouvez sur le site d’Olivier Dauvers, nous n’y trouverons en moyenne que 30% des produits du prospectus de l’hypermarché.
Soit par enseigne :

  • à 50% dans les Coradrive
  • à 38% dans les Casinodrive
  • à 37% dans les E.Leclerc
  • à 32% chez Carrefour drive
  • à 25% chez coursesU.com
  • à 23% chez Auchan drive

Bien préparer sa visite en hypermarché

Les hypermarchés développent une vraie stratégie pour nous convaincre d’acheter plus. C’est normal, c’est leur métier.

Maintenant, à commerçant efficace, client super efficace avec «l’esprit Fdé». Il faut donc bien préparer sa visite en hypermarché, ce qui ne prend pas beaucoup de temps.

Bien préparer sa visite en hypermarché

 Ne rien oublier

Avoir sur un pense-bête sur la porte du frigo pour ce qui manque et ce qui ne va pas tarder à manquer. Il ne s’agit pas d’oublier d’acheter quelque chose et d’être obligé de retourner l’acheter. Ce pense-bête peut être divisé en : Alimentaire / Salle de bain et entretien maison / Divers

 Bien préparer la liste

Nous préparons la liste des repas pour la semaine suivante. Ce qui nous permet d’acheter seulement ce dont on a besoin. Nous vérifions également ce qu’il y a dans les placards, réfrigérateur et congélateur.

En général, la liste est souvent pratiquement la même concernant les produits industriels, semaine après semaine (même marque de café, de pates, yaourt, …). Donc nous avons les prix notés sur une feuille.

La liste de course est regroupée selon les familles de produit : surgelés, crémerie, boisson…  C’est un gain de temps dans le magasin.

 Bien définir le budget

Nous définissons notre budget. Lors des courses, nous additionnerons les valeurs de chaque produit afin d’être sûr de ne pas dépasser le budget.

Pour cela, 2 méthodes :
►Se servir de la calculatrice de son smartphone
►Arrondir mentalement le prix, ainsi pas de surprise à la caisse, mais également pas possible de savoir si les prix affichés sont les prix payés.

 L’étape 10mn pour choisir l’enseigne

Il est fréquent d’avoir 2 à 3 hypers à distance raisonnable de chez soi. Et la fidélité ne paie pas suffisamment pour faire les courses toujours au même endroit. D’autant plus que certaines enseignes ont fortement baissé leur prix récemment, tel que Géant Casino qui talonne maintenant E.Leclerc en indice prix.

Nous prenons 5mn pour voir les prix sur quiestlemoinscher.fr ou avec l’application quiestlemoinscher. Pour aller plus vite, nous scannons les barcodes si il nous reste des produits dans les placards.

Nous prenons encore 5mn pour parcourir les prospectus à la recherche des produits que nous achetons régulièrement.
Si un des 2 autres hypers organise une forte promotion sur des produits de notre liste (1 acheté 1 gratuit, le 2ème à -50%, …), nous vérifions le prix final à l’unité. Si OK, nous irons, et oui, spécialement acheter ce produit dans ce magasin, mais en faisant de l’achat d’opportunité. A savoir que si le prix est vraiment bon, nous stockons ! L’eau minérale 1 achetée 1 gratuite, nous en prenons pour 2 mois.

Oui, nous ne sommes pas fidèle à une enseigne, ce qui compte, c’est le ticket de caisse ! D’ou cette préparation de visite, étape clé pour faire des économies.

 La carte de fidélité 

La carte de fidélité est bien sûr dans le portefeuille ou sur le smartphone. Il est strictement « interdit » de faire les courses sans carte de fidélité, beaucoup de promotions étant réservées aux porteurs de carte. Il faut bien sur avoir les cartes de fidélité… de tout le monde.

 Les bons de réduction

Je les découpe sur les produits que j’ai acheté, si cela correspond à une offre sur produit que j’achète… habituellement. Globalement, les bons de réduction sont très utiles SI l’offre correspond à un article de ma liste.
Il est souvent utile d’aller sur le site de nos marques préférées pour obtenir des bons de réduction. Attention toutefois, c’est le plus souvent pour des nouveaux produits et pas nécessairement pour ceux que nous achetons régulièrement.

 Connaître les pratiques des enseignes

Nous connaissons les meilleurs jours pour faire les courses chez X ou Y : Tel hypermarché double les points de la carte fidélité le mardi. Il est donc essentiel de bien comprendre les avantages de la carte pour les maximiser. Nous y reviendrons dans un prochain article.

Les anniversaires des enseignes sont aussi parmi les meilleurs périodes pour faire des économies. Ils ont lieu en général en octobre de chaque année.

Si vous avez des tickets restaurants : les règles sont assez strictes, mais tout le monde ne les respectent pas, les magasins ont des objectifs de chiffres d’affaires… Donc n’hésitez pas à demander à l’accueil du magasin s’il accepte ce mode de paiement.

Où acheter les produits frais

Nous savons où acheter les produits frais (viande, poisson, fruits et légumes, fromagerie, traiteur). L’hypermarché n’est pas forcement moins cher que le marché ou que Grand frais.
Dans l’hyper, la charcuterie et le fromage ne sont pas forcément moins chers en pré-emballé qu’à la coupe. Regardons les prix de vente au Kilo.

Pour aller plus loin

Il est judicieux d’avoir un grand congélateur. Afin de stocker la viande, les légumes surgelés, les restes des repas (très utile pour les moment ou nous n’avons pas le temps de cuisiner, cela évite de manger une pizza…). Et lors de promotions exceptionnelles, nous pourrons stocker.

Pages

le classement des grandes surfaces les moins chères

Où faire ses courses ? Voici le classement des grandes surfaces les moins chères 

  • Hyper & Super
  • E.Leclerc
  • Géant Casino
  • Carrefour
  • Hyper U
  • Auchan
  • Super U
  • Intermarché hyper
  • Intermarché super
  • Cora
  • Carrefour Market
  • Casino Super
  • Monoprix
  • Indice prix mars 2015
  • 93,2
  • 93,5
  • 94,8
  • 96,4
  • 99,4
  • 99,5
  • 99,7
  • 100,7
  • 102
  • 104,4
  • 107.7
  • 116,8

Géant Casino continue à rester la 2ème enseigne d’hypermarché la moins chère de France. 

Les Géant Casino confirment mois après mois leur agressivité prix.

A l’opposé, les prix dans les supermarchés Casino restent toujours élevés, malgré un baisse entamée en novembre 2014. Passons donc notre chemin. Le message finira par passer à la direction du groupe Casino…

Leclerc reste comme toujours le moins cher, la déception venant encore et toujours d’Auchan. Etonnant pour une enseigne qui annonce à l’entrée de son siège « C’est pourtant simple ! Vendre de plus en plus d’articles, de moins en moins chers, à de plus en plus de clients ».

Quant aux hypermarchés Carrefour, ils se maintiennent à la 3eme position.

Et juste pour le plaisir, notons que l’indice prix de Monoprix est à 116,8… Les prix continuent à monter mois après mois !

Cet indice “exhaustif” est calculé sur la totalité des produits comparables présentés sur les sites drives. L’indice publié correspond à la moyenne des indices des 30 jours (ou 31) du mois précédent. Source : olivierdauvers.fr / Etude DRIVE INSIGHTS.

Éléments de menu de navigation