Articles

Rejoignez le 1er défi Fdé « je change pour la marque M-1»

Nous vous proposons de participer au challenge « Je passe à la marque M-1 » afin de réaliser de vraies économies toute l’année.

Oui, changer de marque va nous permettre d’économiser sans doute 15% sur votre facture d’hypermarché ou supermarché selon nos simulations et des expériences dans d’autres pays.

Dans une étude SOFINCO, réalisée par Opinon Way en mars 2014,  les français déclarent dépenser en moyenne 389€ par mois en alimentaire (courses + restaurants). Soit 4 668€ par an. En retirant les restaurants et les produits frais, admettons qu’il reste la moitié, soit  2 334€ . Avec 15% d’économie, cela nous fait 350€ de gagné, basé sur une simple moyenne. A chacun d’entre nous d’estimer les économies que nous pourrions faire.

Faites rapidement le calcul selon votre situation (en ne prenant en compte que les dépenses de produits de grande consommation  (épicerie, boisson, droguerie, hygiène, parfumerie, lait, yaourt, fromage, surgelé, …) mais en excluant le non alimentaire et les produits frais.

Passer à la marque M-1 ?

En général, pour chaque unité de besoin, les magasins nous proposent 4 niveaux de marque :

Logo FDE SEUL avec marque M-1 V2

  • Le premier prix (Carrefour Discount, Eco Plus, Tous les Jours, Pouce, …)
  • La marque de distributeur (Carrefour, Marque Repère, Casino, Auchan, …)
  • Les marques nationales, régionales (Danone, Nestle, Ariel, …)
  • Les marques « premium », nationales, régionales et de distributeurs

 

 

 

Ce que nous proposons :

Descendons d’un niveau marketing pour les produits que nous achetons

Un exemple :

Nous achetons tous les 15 jours le lait UHT Casino en pack de 6. Achetons 5 briques de Casino et 1 brique de premier prix. Et faisons le test du goût (à l’aveugle de préférence, afin d’éviter des à-priori. Pas un mot à notre conjoint et enfants).

Si nous ne voyons pas de différence, la prochaine fois, n’achetons que le premier prix. C’est tout plein d’euros économisés sur une année.

Prenons un exemple (relevé fait le 16 mai 2014, E.Leclerc Gouesnou / Géant Casino Brest)

Lait demi-écrémé 1 litre x 6

  • Premier prix Géant Casino 3,78€
  • Marque Casino / E. Leclerc 4,32€
  • Marque Eleveurs de Bretagne  4,44€
  • Marque Candia Grand lait 5,22€

Si nous changeons de marque et passons de Candia à Eleveurs de Bretagne (mouvement marque -1), nous économisons 14,95%, soit 0,85€ par pack de 6. Sur une base de 3 briques de lait par semaine, cela vous fait une économie annuelle de 33,15€.

Si nous passons de Casino / Marque repère au premier prix (mouvement marque -1), cela fait une économie de 21,06€ annuelle.

Enfin si nous passons de Candia au premier prix (mouvement marque – 2), l’économie passe à 56,16€ par an.

Ce niveau d’économie, sur un produit de base, laisse imaginer les économies possibles sur des produits plus élaborés, tout simplement en changeant de marque en « descendant » d’un niveau.

N’hésitons pas non plus à le faire dans des familles de produits  très marquetés comme le shampoing, gel douche, la lessive… Le rayon Hygiène-beauté est le domaine du marketing. Et pourtant, les différences de résultat entre les marques ne sont pas flagrantes, ainsi que montre ces 2 exemples issus du magazine 60 Millions de consommateurs :

  • Test des lessives liquides en mars 2014 (nº491, commandable sur leur site) ; « Alors que les prix font le grand écart, les performances, elles, sont plutôt homogènes ».
  • Test des rouges à lèvres (nº480, mars 2013): « Les références de marque de luxe finissent au coude à coude avec trois marques parmi les moins chères de l’essai ». Nous l’avons dit, ce rayon est Le domaine du marketing. Il suffit de regarder le prix de vente au litre ou au 100ml. En effet, il faut bien rémunérer les people et financer les budgets marketing de ces marques (budgets qui sont à des niveaux stratosphériques ramenés à la valeur réelle du produit). Donc essayons aussi sur ces rayons de descendre d’un niveau. Côté lessive, nous pouvons par exemple tester la lessive Tandil d’Aldi, qui termine le plus souvent sur le podium lors des tests des revues de consommateurs. Nous en sommes très content.

Le principe n’est pas de changer tous nos achats en 1 jour, mais de faire l’essai de marques M-1. Si elles passent notre test familial, notre budget gagne. Faites le test, partager ce message sur vos réseaux sociaux, et tenez nous au courant dans les commentaires.

Les 9 règles à suivre en hyper pour payer moins cher

Mis à jour le 14 juin 2014.
Ticket de caisse

Après la préparation, voici les 9 règles à suivre en hyper pour payer moins cher.

 

J’utilise une liste et je m’y tiens

Ce qui nous manque + les besoins pour la semaine prochaine (après avoir prévu le menu de la semaine).

Je compare systématiquement le prix au kg, au litre…

Nous avons parfois la surprise de voir que 2 x 100G est moins cher qu’un paquet de 200G ou qu’un lot de 2.

Je favorise les marques distributeurs après vérification…

Elles sont bien souvent d’aussi bonne qualités que les grandes marques, mais sans les coûts marketing, . Mais nous vérifions systématiquement le prix au litre/kg. Dès fois que… En effet, le dernier rapport de Nielsen montre que les parts de marchés des marques distributeurs stagnent depuis 3 ans en France, à 30% des ventes.
Pourquoi les clients ont-ils limités leurs achats de marques distributeurs ?

  • La guerre des prix met en avant les marques nationales, facilement comparables. Les promotions se sont donc intensifiées sur ces marques, et se sont réduites sur les marques Carrefour, Auchan, Casino, ….
  • La différence de prix entre les marques nationales et distributeurs tournent autour de 30%.
  • La remise moyenne lors d’une promotion d’une marque nationale est de 32%, soit au final un prix inférieur à la marque distributeur !

J’expérimente

N’hésitons pas à changer de marque si nous trouvons une moins chère. Si l’expérience est décevante, nous reviendrons à notre marque initiale. Par exemple, si nous achetons du jus d’orange Jaffaden marque repère (marque de E.leclerc), nous prendrons un pack de 6 + 1 brique du jus d’orange Eco plus afin de voir la différence. Si pas de différence, nous basculerons sur la marque Eco plus la prochaine fois. Le plus dangereux, c’est la force de l’habitude dans les achats. Découvrez le défi Fdé « je change pour la marque M-1 » afin d’économiser au moins 15%.

Je reste concentré

N’achetons que l’ilot de perte dans un océan de profit (à prendre au second degré).
Nous ne passons que dans les allées où nous avons prévu d’acheter quelque chose:

Un chariot ? Pas toujours

Si nous allons dans le supermarché pour acheter seulement du lait, nous ne prenons pas de chariot ni de panier. N’utilisons un chariot que si ce cela est vraiment nécessaire, afin de limiter les achats d’impulsion.

Je vérifie le ticket de caisse.

Est-ce que les offres promotionnelles sont là ? Les prix corrects ?

Je limite le nombre de visite

Une visite, c’est un chariot plein si j’ai une voiture.
Multiplier les visites nous exposent à des achats d’impulsion, sans compter les frais d’essence.


Pour aller plus loin

Bien préparer sa visite en hypermarché

Les hypermarchés développent une vraie stratégie pour nous convaincre d’acheter plus. C’est normal, c’est leur métier.

Maintenant, à commerçant efficace, client super efficace avec «l’esprit Fdé». Il faut donc bien préparer sa visite en hypermarché, ce qui ne prend pas beaucoup de temps.

Bien préparer sa visite en hypermarché

 Ne rien oublier

Avoir sur un pense-bête sur la porte du frigo pour ce qui manque et ce qui ne va pas tarder à manquer. Il ne s’agit pas d’oublier d’acheter quelque chose et d’être obligé de retourner l’acheter. Ce pense-bête peut être divisé en : Alimentaire / Salle de bain et entretien maison / Divers

 Bien préparer la liste

Nous préparons la liste des repas pour la semaine suivante. Ce qui nous permet d’acheter seulement ce dont on a besoin. Nous vérifions également ce qu’il y a dans les placards, réfrigérateur et congélateur.

En général, la liste est souvent pratiquement la même concernant les produits industriels, semaine après semaine (même marque de café, de pates, yaourt, …). Donc nous avons les prix notés sur une feuille.

La liste de course est regroupée selon les familles de produit : surgelés, crémerie, boisson…  C’est un gain de temps dans le magasin.

 Bien définir le budget

Nous définissons notre budget. Lors des courses, nous additionnerons les valeurs de chaque produit afin d’être sûr de ne pas dépasser le budget.

Pour cela, 2 méthodes :
►Se servir de la calculatrice de son smartphone
►Arrondir mentalement le prix, ainsi pas de surprise à la caisse, mais également pas possible de savoir si les prix affichés sont les prix payés.

 L’étape 10mn pour choisir l’enseigne

Il est fréquent d’avoir 2 à 3 hypers à distance raisonnable de chez soi. Et la fidélité ne paie pas suffisamment pour faire les courses toujours au même endroit. D’autant plus que certaines enseignes ont fortement baissé leur prix récemment, tel que Géant Casino qui talonne maintenant E.Leclerc en indice prix.

Nous prenons 5mn pour voir les prix sur quiestlemoinscher.fr ou avec l’application quiestlemoinscher. Pour aller plus vite, nous scannons les barcodes si il nous reste des produits dans les placards.

Nous prenons encore 5mn pour parcourir les prospectus à la recherche des produits que nous achetons régulièrement.
Si un des 2 autres hypers organise une forte promotion sur des produits de notre liste (1 acheté 1 gratuit, le 2ème à -50%, …), nous vérifions le prix final à l’unité. Si OK, nous irons, et oui, spécialement acheter ce produit dans ce magasin, mais en faisant de l’achat d’opportunité. A savoir que si le prix est vraiment bon, nous stockons ! L’eau minérale 1 achetée 1 gratuite, nous en prenons pour 2 mois.

Oui, nous ne sommes pas fidèle à une enseigne, ce qui compte, c’est le ticket de caisse ! D’ou cette préparation de visite, étape clé pour faire des économies.

 La carte de fidélité 

La carte de fidélité est bien sûr dans le portefeuille ou sur le smartphone. Il est strictement « interdit » de faire les courses sans carte de fidélité, beaucoup de promotions étant réservées aux porteurs de carte. Il faut bien sur avoir les cartes de fidélité… de tout le monde.

 Les bons de réduction

Je les découpe sur les produits que j’ai acheté, si cela correspond à une offre sur produit que j’achète… habituellement. Globalement, les bons de réduction sont très utiles SI l’offre correspond à un article de ma liste.
Il est souvent utile d’aller sur le site de nos marques préférées pour obtenir des bons de réduction. Attention toutefois, c’est le plus souvent pour des nouveaux produits et pas nécessairement pour ceux que nous achetons régulièrement.

 Connaître les pratiques des enseignes

Nous connaissons les meilleurs jours pour faire les courses chez X ou Y : Tel hypermarché double les points de la carte fidélité le mardi. Il est donc essentiel de bien comprendre les avantages de la carte pour les maximiser. Nous y reviendrons dans un prochain article.

Les anniversaires des enseignes sont aussi parmi les meilleurs périodes pour faire des économies. Ils ont lieu en général en octobre de chaque année.

Si vous avez des tickets restaurants : les règles sont assez strictes, mais tout le monde ne les respectent pas, les magasins ont des objectifs de chiffres d’affaires… Donc n’hésitez pas à demander à l’accueil du magasin s’il accepte ce mode de paiement.

Où acheter les produits frais

Nous savons où acheter les produits frais (viande, poisson, fruits et légumes, fromagerie, traiteur). L’hypermarché n’est pas forcement moins cher que le marché ou que Grand frais.
Dans l’hyper, la charcuterie et le fromage ne sont pas forcément moins chers en pré-emballé qu’à la coupe. Regardons les prix de vente au Kilo.

Pour aller plus loin

Il est judicieux d’avoir un grand congélateur. Afin de stocker la viande, les légumes surgelés, les restes des repas (très utile pour les moment ou nous n’avons pas le temps de cuisiner, cela évite de manger une pizza…). Et lors de promotions exceptionnelles, nous pourrons stocker.

Pages

le classement des grandes surfaces les moins chères

Où faire ses courses ? Voici le classement des grandes surfaces les moins chères 

  • Hyper & Super
  • E.Leclerc
  • Géant Casino
  • Carrefour
  • Hyper U
  • Auchan
  • Super U
  • Intermarché hyper
  • Intermarché super
  • Cora
  • Carrefour Market
  • Casino Super
  • Monoprix
  • Indice prix mars 2015
  • 93,2
  • 93,5
  • 94,8
  • 96,4
  • 99,4
  • 99,5
  • 99,7
  • 100,7
  • 102
  • 104,4
  • 107.7
  • 116,8

Géant Casino continue à rester la 2ème enseigne d’hypermarché la moins chère de France. 

Les Géant Casino confirment mois après mois leur agressivité prix.

A l’opposé, les prix dans les supermarchés Casino restent toujours élevés, malgré un baisse entamée en novembre 2014. Passons donc notre chemin. Le message finira par passer à la direction du groupe Casino…

Leclerc reste comme toujours le moins cher, la déception venant encore et toujours d’Auchan. Etonnant pour une enseigne qui annonce à l’entrée de son siège « C’est pourtant simple ! Vendre de plus en plus d’articles, de moins en moins chers, à de plus en plus de clients ».

Quant aux hypermarchés Carrefour, ils se maintiennent à la 3eme position.

Et juste pour le plaisir, notons que l’indice prix de Monoprix est à 116,8… Les prix continuent à monter mois après mois !

Cet indice “exhaustif” est calculé sur la totalité des produits comparables présentés sur les sites drives. L’indice publié correspond à la moyenne des indices des 30 jours (ou 31) du mois précédent. Source : olivierdauvers.fr / Etude DRIVE INSIGHTS.

Éléments de menu de navigation